Évenements passés

Compte-rendu rencontre Rise et Youth for Climate du 24 octobre avec le cabinet du Président du Parlement Européen

Compte-rendu rencontre avec le Cabinet du nouveau Président du Parlement Européen 24 octobre.

Jeudi passé avec Rise for Climate Belgium , Youth for Climate et le soutien de Fridays for Future et de Citoyens pour le Climat ( France), nous avons rencontré Aliette Carré conseillère climat de David Sassoli, Président du Parlement Européen.
Après un an de mobilisations et nos actions mondiales et européennes des 20 et 22 septembre , nous voulions présenter nos revendications et mieux connaître les plans « climat  » du nouveau Parlement Européen.
Nous avons informé Aliette Carré de notre campagne » No Guarantees No vote  » qui vise à demander aux députés européens de ne pas voter pour la nouvelle Commission (vote prévu le 23 octobre à Strasbourg mais reporté au 27 novembre) si pas de garanties pour la mise en place d’un Green New Deal.
Les 3 garanties : 1. l’arrêt des subventions aux énergies fossiles.
Elle nous a informé que la Banque Européenne d’Investissement a proposé un plan d’arrêt des financements des énergies fossiles d’ici 2020 mais certains gouvernements et la Commission ont pour le moment repoussé son approbation.

2.Adopter un pacte climat emploi et financer la transition par la création d’une banque climat et d’un impôt sur les bénéfices des grandes entreprises.

Elle nous informe, que pour le moment le Conseil Européen essaie de faire approuver, par tous les états membres et pour décembre, les objectifs de neutralité carbone en 2050 . Ainsi La Pologne, la Hongrie et la Tchéquie dont l’économie est fortement basée sur les énergies fossiles ont conditionné leur accord à des aides financières compensatoires pour financer la transition écologique et limiter le chômage.
Le Green New Deal devrait donc aussi comprendre un fond vert orienté vers les pays d’Europe centrale.

3.La fin de l’exonération des taxes des carburants des avions.
Le point n’a pas été abordé même si on sait que plusieurs pays sont favorables mais pas d’unanimité.

Une position officielle du nouveau Parlement Européen sera prise prochainement lors du vote de la résolution dans le cadre de la COP 25
Le climat a été mis à l’agenda des 4 derniers Conseils européens des chefs d’état mais de manière secondaire à cause du Brexit. Il sera mis dans les premiers points à l’ordre du jour du Conseil Européen de décembre.
Louise de Youth for Climate a exprimé le fait que malgré 10 mois de mobilisations, beaucoup de jeunes étaient déçus du peu de résultats et qu’ils seraient obligés de mener des actions plus radicales telles que la désobéissance civile.
Nous soulignons aussi qu’au sein des institutions européennes ça bouge aussi: plus de 10000 fonctionnaires ont signé une pétition adressée aux leaders européens.
Finalement comme de nombreuses villes en Europe, nous avons demandé que le Parlement Européen déclare aussi l’état d’urgence climatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *